RETOUR
L'EXPLORATION DES UNIVERS

Nous sommes tous nés dans une nébuleuse de gaz et de poussière astrale.

Cette réflexion sur l'origine du monde et la naissance très lointaine de l'espèce humaine, me donne l'idée de réaliser au cours de l'année 2008, une série de photographies numériques intitulées ASTRE. Elle se compose principalement des images médicales issues de techniques telles que la radiographie X et l'IRM (imagerie par résonance magnétique).

Je fais usage de ces images destinées à l'étude anatomique et

fonctionnelle du cerveau, de la colonne vertébrale, de l'épaule ou de la hanche comme ingrédients, puis je les déforme et colorie pour assembler les astres supposés. Parfois, j'ajoute quelque diagnostic dans la composition de l'œuvre.
Disons que c'est une cartographie des images de la pensée, de fonctions organiques agrandies à l'échelle cosmique, de telle manière que notre corps soit confronté à l'évolution des étoiles qui est un élément clé de celle de l'Univers.

De fait, c'est grâce aux nouveaux moyens d'observation, spécialement à l'exploitation des ondes électromagnétiques de haute fréquence, qu'on acquiert une capacité encore plus performante à scruter le ciel étoilé et également le corps humain.

Cela veut dire qu'on essaye de comprendre et d'obtenir des informations sur la structure et le fonctionnement de l'univers externe - macrocosme - et de l'univers interne - microcosme - avec le même outil, le même viseur.

Bien qu'elles nous paraissent éternelles, les étoiles naissent, vivent et meurent. Au cours de leur vie, entre la naissance et la mort, ces objets stellaires mènent une existence plutôt agitée, modifiant leurs conditions de vie et par voie de conséquence celles des générations postérieures.
Entre le corps céleste et le corps humain, telle que la dichotomie, je découvre une analogie, et un partage du mystère de l'existence, de la durée de vie et du devenir final.

ASTRE

SÉRIE, 28 X 21 CM, 2004
TIRAGE NUMERIQUE